La Qualité et l'Engagement du Travail Artisanal | 5€ de réduction avec le code ROYAL5

0

Votre panier est vide

Coffrets complets
  • Jeu d'échecs Style Américain en Noyer.

  • Plateaux d'échecs
  • Le plateau d'échecs en érable et peuplier.

  • Pièces d'échecs
  • Le jeu d'échecs Renaissance.


  • Le Roi
    aux échecs 

    février 17, 2022 4 minutes de lecture

    Le Roi <br>aux échecs 

    Le roi est la pièce la plus importante du jeu d’échecs ! Elle n’est en revanche pas vraiment la pièce la plus puissante. Sans compter le roque, ses mouvements sont quasiment aussi limités que ceux d’un simple pion. De plus, le roi estextrêmement vulnérable puisqu’il est finalement l’objet de toutes les attaques. En effet, le but du jeu est de mettre le roi adverse en échec. Le roi est aussi la pièce la grande pièce du jeu d’échecs, centrale dans sa position initiale. Nous allons donc nous pencher plus en détail sur le roi ! 

    Sommaire : 

    I - Les déplacements du roi d'échecs. 

    Le roi peut doncse déplacer dans toutes les directions (en colonne ou en diagonale) d’une case par coupseulement. Il nepeut pas aller en revanche sur une case contrôlée par une pièce adverse. Autrement dit,il n’a pas le droit de se mettre lui-même en échec. Quand bien même il s’agirait d'une erreur, le roi ne peut simplement pas le faire. Dans ce genre de cas, il suffit de le remarquer et de changer de coup. Dans le cas où le roi est en échec, il existe plusieurs façons de rebondir. Si aucune de ses possibilités n’est possible, cela signifie que le roi est enéchec et mat, ce qui naturellement marque la fin de la partie. Les trois possibilités pour contrer un échec et mat sont :

    roi échecs

    Bouger le roi sur une autre case qui n’est pas contrôlée par une pièce adverse

    Prendre la pièce à l’adversaire qui faisait échecs à votre roi pour annuler l’échec

    Intercepter pour bloquer l'échec. C’est-à-dire mettre une pièce dans le chemin de la pièce qui faisait échec au roi. 


    ATTENTION : Cela n’est naturellement pas possible avec le cavalier puisqu’il peut sauter par-dessus les pièces ! Attention aussi à ne pas faire échec à nouveau à la suite d’une interception, une reine par exemple pourrait très bien prendre une tour qui faisait barrage et alors il faudrait trouver une autre solution par la suite car le roi serait encore en échec. 

    roi échecs bois

    Le roi peut aussi roquer, faire un roque avec sa tour. Cela constitue son déplacement majeur, obtenez plus de précisions sur le roque (petit roque et grand roque) sur notre article dédié ! Le roque est une partie importante des déplacements du roi et constitue un très bon moyen de défense du roi. N’oublions pas que le roque a en effet été inventé pour contrer l’influence trop grande de la reine et rééquilibrer un peu plus le jeu. Le roque (nous devrions d’ailleurs parlerdes roquespuisqu’il en existe 2, le petit roque et le grand roque) aurait donc été inventé dans ce contexte au milieu du XVème siècle. 

    roi échecs petit roque


    II - La valeur suprême du roi d'échecs ! 

    Comme nous l’avons vu plus haut, le roi est la pièce la plus importante du jeu mais pas forcément la plus puissante en ce sens qu’il ne peut couvrir qu’au maximum 8 cases à la fois. Cela n’est pas énorme comparativement à la reine qui peut quasiment couvrir la moitié de l’échiquier en une seule position ! Mais enfin le roi est l’issue de la partie. Il peut se déplacer sur un carré comme nous l’avons vu précédemment. Sa valeur en cela qu’il est le but du jeu est supérieure à toutes les autres pièces. En effet, le roi est la pièce à la valeur suprême et maximale.

    roi échecs cavalier reine


    III - Faire “Echecs et mat” au roi, toute une histoire !

    L’expression échecs et mat provient du perse et signifie, “mort du roi” en persan et se dit«shahmat». Le roi était avant d’être un roi, un Shâh puisqu’il venait des Persans où le régime est constitué ainsi dirigé par un Shâh.Chez les perses, comme nous l’avons dans notre article dédié à l’historique du jeu d’échecs, le roi est un Shâh (même racine que le mot latin Caesar, signifiant chef). Le Trésor de la langue française relate la première apparition du mot “échec” en 1100 par l’auteur Roland dansPerceval puis chez le fameux Chrétien de Troyes porté par Aliénor d’Aquitaine à Poitiers ! C’est dans leRoman de la Rose du XIIIème siècle de Guillaume de Lorris que nous trouvons les vers suivants : 


    «D'estre mat n'avoient-ils garde

    puisque sans roi se combattoient»

     

    roi échecs légende jeu échecs

    En effet, une chose que nous oublions bien aujourd’hui est que le roi “combattoit” avec ces soldats sur le champ de bataille auparavant ! C’est d’ailleurs bien ainsi qu’il prouvait sa bravoure, pensons à Richard Coeur de Lion ! S’il finit par prendre une flèche pendant qu’il guerroyait, il avait déjà passé beaucoup de temps aux Croisades où il s’était illustré par son courage immense ! Il est ainsi devenu une légende dans toute la chrétienté. 

    roi échecs légende grande roque roquer

    Ainsi il se trouvait bien sur le champ de bataille et pouvait, bien à l’image d’une partie d’échecs, être mat. Le roi était aussi l’objectif des soldats adversaires ! Avec Napoléon, déjà le roi (l’empereur en l'occurrence) dirigeait les opérations depuis l’arrière. Pour revenir à notre expression, l’auteur répétera sous la forme que nous connaissons d’”échecs et mat” sous la plume de d’Alembert. Cette expression ne date donc pas d’hier ! Nous constatons avec cette expression encore une fois que le roi est au centre du jeu d’échecs. 

     

     

     

    roi échecs roy

     

    Sources : 


    https://www.lefigaro.fr/langue-francaise/expressions-francaises/2018/02/13/37003-20180213ARTFIG00024-d-o-vient-l-expression-echec-et-mat.php

    https://www.expressions-francaises.fr/expression-francaise/6-e/1075-echec-et-mat.html

    Laisser un commentaire