La Tour
aux échecs

mai 05, 2022 6 minutes de lecture

La Tour <br>aux échecs

La tour est une des pièces les plus puissantes de l’échiquier. Après la dame, la tour est la pièce la plus forte du jeu d’échecs… Souvent présentes en finale, les tours nous sont bien utiles pour défendre notre roi ou mater celui de l’adversaire ! Dans cet article, on vous explique tout sur cette pièce souvent méconnue : le roque, l’histoire de la tour, ses déplacements, ses positions sur l’échiquier… C’est partit !


Sommaire : 

1) La position de la tour aux échecs

2) Le déplacement de la tour d’échecs

3) Le roque de la tour : coup d’échecs exceptionnel

 a)Le grand roque   
  b)Le petit roque  

4) La valeur de la tour, une pièce de choix.  

5) L’histoire des pièces d’échecs : du rukh à la tour !

 


Quelques généralités sur la tour d’échecs…

Avant toutes choses, voici quelques généralités que vous devez connaître sur la tour. La tour est notée (T) et dispose d’un pictogramme sur le diagramme d’échecs très facile à reconnaître (car très proche de la pièce elle-même) :

tour echecs deplacement

1) La position de la tour aux échecs 

La position initiale de la tour sur l’échiquier est très simple et ne pose généralement pas de problème à être mémorisée. La tour est donc sur les colonnes des extrémités, la colonne 1 et la colonne 8. Voici la disposition des tours sur l’échiquier :

tour echecs position

2) Le déplacement de la tour d’échecs

La tour est donc excentrée et la pièce la plus éloignée du roi, mais sa portée lui permet tout de même de défendre le roi avec la plus grande efficacité. Et pour cause, son déplacement est très fluide, il permet bien de protéger le roi car la tour (sans pièce entre elle et le roi) défend depuis sa position initiale, la case du roi et de nombreuses cases d’où pourraient venir les attaques. Le déplacement de la tour est très simple, il est horizontal et vertical, dans toutes les lignes droites (pas diagonales) possibles.

tour echecs position initiale

La tour est une pièce de longue portée, ce qui fait sa valeur.

 

3) Le roque de la tour : coup d’échecs exceptionnel

La tour n’a pas autant de déplacements exceptionnels que le pion mais dispose d’un déplacement particulièrement efficace pour défendre le roi. La fin de la partie peut même dépendre de son exécution ou non… le roque ! Le mot roque vient directement de l’origine de la tour que nous vous expliquons dans ladernière partie sur l’histoire de la tour

tour echecs roque

Le roque est un déplacement un petit peu difficile à mémoriser, nous vous proposons donc quelques visuels pour que vous le compreniez au mieux. Consultez aussi notre article spécialement dédié au roque pour clarifier ce sujet du roque.

Le roque consiste presque à échanger de place entre le roi et la tour, un petit décalé sur une autre colonne s’effectue. 


Le roque ne peut se produire que si toutes les conditions suivantes sont réunies :

  • Le roi n'a pas encore bougé ;
  • La tour que vous avez choisie n'a pas encore bougé ;
  • Il ne doit y avoir aucune pièce entre le roi et la tour choisie ;
  • Le roi n'est pas actuellement en échec ;
  • Votre roi ne doit pas passer par une case qui est attaquée par des pièces ennemies ;
  • Le roi ne doit pas se retrouver en échec.Mais l'idée de roquer - ou non, selon le cas - doit être présente dans votre esprit dès le premier coup. N'attendez pas que ces conditions surgissent dès l'ouverture - travaillez pour qu'elles se réalisent si vous voulez roquer. Et la plupart du temps, vous devriez y parvenir.


Pourquoi le roque a-t-il été inventé ? Le roque est une invention qui suit la prise de pouvoir et de puissance de la dame dans le jeu d’échecs. Cette prise de puissance de la dame s’explique par un contexte politique de la montée des femmes italiennes du XVe ainsi que l’assimilation du jeu à la culture occidentale, depuis la culture orientale. Si cette histoire-là vous intéresse, rendez-vous sur notre article à propos de l’histoire du jeu d’échecs qui vous expliquera tout cela très en détail ! 


Enfin, la dame avait pris un tel essor que l’on appelait par exemple le jeu d’échecs : “le jeu de la dame enragée” ! Cela déstabilisait finalement l’équilibre du jeu et concentrait trop la puissance sur une seule pièce, d’autant que la dame avait aussi les déplacements du cavalier, en plus de celui de la tour et du fou. Donc, pour contrer la puissance de la dame, le roque a été inventé ! Il permettait ainsi de mieux protéger le roi et d’équilibrer le jeu. 

 

a) Le petit roque 

Comme vous avez pu le constater, chaque joueur dispose de 2 tours. Ces tours ne sont pas à la même distance du roi. Il existe donc 2 roques, avec la tour qui se situe à la droite du roi ou à sa gauche. Ainsi, il existe un petit roque et un grand roque. Le grand roque est avec la tour la plus éloignée tandis que le petit roque est le roque s’effectuant avec la tour la plus proche. 

On dira aussi que le petit roque est le roque s’effectuant avec la tour de l’aile roi (consulter notre article sur les règles d’échecs pour acquérir ce vocabulaire échiquéen).

tour echecs aile dame grand roque

Enfin vous l’aurez compris, le roque permet de mettre son roi à l'abri !

 

 

b) Le grand roque 

Naturellement, le petit roque est le roque qui s’effectue avec la tour la plus éloignée du roi, la tour de l’aile dame. Voyez un peu ce que cela donne :

Petit roque ou grand roque ?Voici un véritable thème de littérature et de stratégie échiquéenne ! 

 


4) Valeurs de la tour, une pièce de choix.

La tour est une pièce de grande valeur, pour vous illustrer cette valeur, voici un petit tableau de la valeur des pièces : 

tour echecs petit roque aile roi

Ainsi une dame vaut 9 points et arrive en première position, la tour vaut 5 points et arrive en deuxième position. Le cavalier et le fou arrivent en troisième position avec une valeur de 3 points suivi du pion qui dispose d’une valeur de 1 point. 

Ainsi si l’on fait le calcul, on arrive à ce qu’une tour vaut simplement 5 pions, soit plus de la moitié des pions ! Une tour vaut 1 fou et 2 pions, ou 1 cavalier et 2 pions. 

 


5)  L’histoire des pièces d’échecs : durukhà la tour !

La tour… n’a pas toujours été une tour. Nombre de pièces n'étaient initialement pas ce qu’elles sont devenues car le jeu d’échecs vient de loin. Le jeu d’échecs naquit dans les contrées lointaines de l’Asie, avant d'arriver par l’empire Ottoman (durant l’invasion de l’Espagne) en Occident et de devenir un de ses symboles ! Le jeu d’échecs s’est donc transformé pour devenir à l’image de la société européenne, la tour en est un très bon exemple.

tour echecs char persan

 

Initialement, la tour que nous connaissons n’était autre qu’un char. Les perses l’appelait rukh, et cela représentait les chars de guerre des perses. Ces chars de guerre représentaient donc un des éléments de la stratégie guerrière perse, une très solide armure et au minimum un archer. 

tour echecs forteresse

Alors comment, un chariot avec un archer est devenu une tour ? Une des hypothèses qui semble vraisemblable est à chercher dans l’étymologie du mot même. Il se peut querukhsoit devenurocca, signifiant en italien :forteresse

Ce mot vous fait sans doute penser à un autre… le roque. Et oui, le roque provient directement du motrukh.

Une autre hypothèse del'archéologue canadien John Peter Olesonsemble un peu alambiquée et voudrait que le fait que les musulmans préfèrent (conditions religieuses iconoclastes de ne pas représenter les visages) les objets moins figuratifs, le char se serait transformé en carré avec deux bosses pour représenter les chevaux. Cette forme abstraite aurait ensuite été interprétée comme une tour crénelée par les occidentaux. 

tour echecs crenenelee

En tous cas, cette idée de forteresse nous explique la représentation classique en tour crénelée typique de la forteresse médiévale. En effet, il existe de nombreux styles de tours dans l’architecture européenne, ainsi elle aurait pu avoir un toit par exemple. Le mot forteresse nous éclaire bien d’ailleurs sur la vision que nos ancêtres avaient du jeu d’échecs ! Ils voyaient probablement encore plus facilement que nous, un château et ses forteresses (les tours) défendues par les soldats (les pions) avec les écuries (cavaliers) et le roi et la reine au centre !


La tour est aussi un bon moyen de voir les différences de styles entre les jeux d’échecs, on trouve des styles de tours plus orientales aux pièces d’échecs russes par exemple !


Laisser un commentaire


Voir l'article entier

match nul echecs partie finale
Match nul
aux échecs

juin 23, 2022 5 minutes de lecture

Voir l'article entier
armageddon echecs tournoi d'échecs
Armageddon
aux échecs

juin 16, 2022 2 minutes de lecture

Voir l'article entier
echec perpetuel jeu échecs
L'échec Perpétuel

juin 09, 2022 2 minutes de lecture

Voir l'article entier