Le Fou
aux échecs 

mai 12, 2022 5 minutes de lecture

fou echecs position initiale

Savez vous pourquoi le fou a une telle forme ? Savez que le fou était avant un éléphant et est encore appelé de bien d’autres manières ? Connaissez vous les déplacements et la position initiale du fou aux échecs ? Et bien, nous oui ! C’est cette histoire passionnante qu’on vous raconte dans notre article !


Sommaire : 

1)Le positionnement du fou d’échecs

2)Le déplacement du fou dans le jeu échecs  

3)Stratégie échiquéenne avec “fous de couleurs opposées”  

4)Stratégie échiquéenne :les risques et avantages de “la paire de fou

5)Stratégie échiquéenne : “le bon fou et le mauvais fou”

6)L’histoire du fou d’échecs, l’éléphant, le coureur ou l’évêque ?


Quelques généralités sur le fou…

Le fou est une pièce mineure dans le jeu d’échecs, bien qu’elle soit de longue portée. Le fou est noté (F) et détient le pictogramme suivant : 


fou echecs deplacement

Comme vous pouvez le voir sur ce pictogramme, cela ne ressemble pas vraiment à un fou. Et pour cause, en anglais le fou se ditbishop, ce qui se traduit plutôt par évêque. Ce pictogramme représente donc le couvre-chef d’un évêque, la pièce aussi !

Enfin plus généralement, le fou n’est pas forcément une pièce très intéressante. Nous n’aurons pas forcément de règles ou déplacements spéciaux du fou mais plutôt quelques analyses en fonction de ses caractéristiques de déplacement. 

La principale caractéristique du fou est de ne jamais changer de couleur de case. Au vu de la disposition des cases, le fou restera toujours sur la couleur de case sur laquelle il se situe initialement. Ainsi, nous analyserons selon cette indication primordiale, les différentes configurations des fous.

 


1)Positionnement du fou d’échecs 

Les fous se situent juste à côté du roi et de la reine pour les amuser ! C’est la façon la plus simple de s’en rappeler… En anglais, puisque le fou est un évêque, on pourrait plutôt dire que l'évêque conseille le roi et la reine à l’approche de la guerre. Moins drôle mais tout aussi efficace pour s’en souvenir !


La position initiale des fous :


  • Les fous sont en g1 et c1 pour les blancs. 
fou echecs deplacement oblique
  • Les fous sont en g8 et c8 pour les noirs.
fou echecs g8 c8

2) Déplacement du Fou 

Le déplacement du fou est simple à retenir, il est en diagonale. Toutes les diagonales que peut effectuer le fou constituent ses déplacements. Observez par vous même : 

fou echecs deplacement blanc

 

3) Stratégie échiquéenne avec “fous de couleurs opposées” aux échecs 

Quand chaque joueur n’a plus d’un seul fou (que l’autre a été pris) et qu’ils sont sur des cases de couleurs différentes, on parle de “fous de couleurs opposées”. Ainsi, les fous ne peuvent pas se menacer l’un l’autre puisque la case d’un fou se sera jamais dans les déplacements de l’autre. Rappelons-le, un fou restera toujours sur sa couleur initiale ! Cette situation de fous de couleurs opposées est avantageuse pour celui qui attaque car elle empêche la riposte. Ici c’est un avantage dans le milieu de partie. 

 

En revanche, dans la fin de partie c’est un avantage pour celui qui défend car cela donne de bonne chance d’obtenir un match nul.

4)Stratégie échiquéenne, les risques et avantages de “la paire de fou

Avoir une paire de fou, l’expression se comprend aisément, signifie qu’il vous reste vos deux fous. 

L’avantage d’avoir ses deux fous, c’est que vous pouvez potentiellement contrôler les cases des deux couleurs. Soit toutes les cases de l’échiquier.

fou echecs paire de fou

L’inconvénient est le même mais inversé si c’est votre adversaire qui a sa paire de fou. Pour se faire, il peut être intéressant de casser cette paire (qui peut être destructrice) par un sacrifice, afin d'obtenir un duel cavalier + fou par exemple. 

 

Il est intéressant de bien se rendre compte que laisser ses deux fous à son adversaire n’est pas neutre pour l’issue de la partie et qu’il vaut mieux l’éviter.

5)Stratégie échiquéenne : “le bon fou et le mauvais fou”

Le bon fou et le mauvais fou, contrairement au bon chasseur et au mauvais chasseur, ont vraiment des différences ! On vous explique… :)

Le fou est une pièce de longue portée, ce qui la rend plus utile en position ouverte, sans être trop bloquée dans ses mouvements par d’autres pièces qui se trouvent sur son chemin. 

fou echecs position ouverte
  • Le “bon fou” désigne le fou dont les déplacements ne sont pas empêcher par des pions se situant sur les cases de couleur sur laquelle il se trouve. 
  • Le “mauvais fou” est au contraire celui a la “vue obstruée” par des pièces se situant sur la couleur sur laquelle il se trouve. Il n’est pas forcément conseillé d’échanger un mauvais fou contre un cavalier mais au contraire de le “rendre bon” si l’on veut en lui faisant traverser les obstacles.

6)L’histoire du fou d’échecs, l’éléphant, le coureur ou l’évêque ?

fou echecs al fil

Le fou, comme toutes les pièces du jeu d’échecs ont radicalement changé des pièces asiatiques et persanes des origines… Plongeons nous dans l’histoire du fou !

fou echecs eveque

Le fou était en fait un éléphant, se disantal-fil en arabe. Et la façon dont éléphant se dit n’est pas le moindre des détails car cela nous indique déjà la raison du fou sur l’échiquier ! Le fou était initialement un éléphant. L’éléphant avait donc des déplacements différents du fou actuel. Il pouvait sauter 2 cases en diagonale, et même par-dessus une autre (comme le cavalier). Le déplacement de l’éléphant était donc de 8 cases et il ne pouvait attaquer un autre éléphant.

En effet, en vieux français, le fou se disait “fol” ce qui était assez proche. Aussi sa proximité avec le roi pouvait aisément le transformer en fou, ce qui était logique à l’époque médiévale et correspondait à la société de l’époque !Le fou comme nous le connaissons est apparu après 12000, il était donc “comme la tour mais obliquement”.

fou echecs coureur
  • En français, on parle de fou.
  • Le fou est donc un évêque en anglais, en portugais ainsi qu’en islandais. Le fou dans le style Staunton habituel représente la mitre (couvre-chef) de l’évêque. Ce serait d’ailleurs les défenses de l’éléphant qui aurait fait penser à une mitre.
  • Il est un “coureur” ou chasseur en allemand, en néerlandais, en suédois, en danois, en hongrois et en slovène.
fou echecs mitre de l'évêque

En bref, le fou est une pièce assez variable selon les langues ! C’est une pièce mineure, qu’il faut considérer comme telle. Elle nécessite une bonne analyse des couleurs et du bon et mauvais fou. Si vous souhaitez approfondir avec d’autres pièces et règles de bases, consultez notre article pour les débutants! 


Laisser un commentaire


Voir l'article entier

match nul echecs partie finale
Match nul
aux échecs

juin 23, 2022 5 minutes de lecture

Voir l'article entier
armageddon echecs tournoi d'échecs
Armageddon
aux échecs

juin 16, 2022 2 minutes de lecture

Voir l'article entier
echec perpetuel jeu échecs
L'échec Perpétuel

juin 09, 2022 2 minutes de lecture

Voir l'article entier